SÉJOURS ANGLAIS AÉRO POUR PILOTES + QUALIF. FCL .055

Avion biplan très basse altitude - Xavier Cotton

Agréable séjour avec des activités variées pour travailler le FCL .055 et passer l’examen à l’issue. Lingaero.com organise un séjour dans le sud de l’Angleterre, Portsmouth, station balnéaire. La formation sera assurée par James Emery, pilote et détenteur du niveau 6 anglais OACI. De langue maternelle anglaise, très qualifié en anglais de l’aviation, traducteur, il maîtrise parfaitement le français. Sa maîtrise de la pédagogie ainsi que son expérience dans l’aéronautique vous aideront à progresser dans les meilleures conditions. Et en plus il est très sympa !

Si vous avez la moindre question, toute la formation et le séjour sont expliqués ici >>>>>

Vous pouvez aussi le contacter par mail à contact at bespokelanguagesolutions.co.uk

ou par téléphone au 0044 23 92 16 21 73

Lingaero.com est une révolution dans le secteur de l’aéronautique et de la formation spécialisée. Le concept : mise à disposition de support d’entraînement pour la quasi-totalité des compétences et des formats d’examen existants. Et en plus, c’est de très bonne qualité, je dirais même que de mémoire, c’est ce qui se fait de mieux à l’heure actuelle.

Aerial view of Old Portsmouth, Hampshire, England, UK
                                                           Old Portsmouth (author:Nfophotography)

Rien ne vous empêche de demander des formations spécialisées pour peaufiner avant les examens mais la copieuse banque de données de Lingaero permet de dégrossir énormément de travail pour arriver à un objectif réaliste.

On ne peut que féliciter ce genre d’entreprise qui vient de changer la donne en apportant de la qualité pour toutes les bourses et surtout pour les jeunes pilotes francophones qui n’ont pas toujours les moyens. Anglais aéronautique = sécurité des vols, enfin c’est ce que j’ai toujours entendu. Alors pour une fois que des efforts sont faits dans ce sens, c’est une très bonne nouvelle pour tous les aviateurs.

Photo d’avion – source: www.flickr.com/photos/passiondesavions/

(Xavier Cotton www.passionpourlaviation.fr)

RTF UPDATE / MISE A JOUR REGLEMENTATION RADIOTELEPHONIE

WARNING: Please check updates on ICAO, EASA, DGAC, SIA, CAA, FAA websites or other regulations if need be.

AVERTISSEMENT: Vérifiez SVP sur les sites de l’OACI, l’AESA, la DGAC, le SIA, la CAA, la FAA ou autres réglementations si nécessaire.

An important update has been released this month – May 2016 – making 06/27/2000 decree more accurate, and complete about voice-communication practices.

Une importante mise à jour a été éditée ce mois-ci (mai 2016), rendant le décret du 27/06/2000 plus précis et plus complet sur les pratiques des communications vocales.

https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/dossier/texteregle/RADIOTEL_V3.pdf

As I have told you, for properly transmitting voice communications, you need to read ICAO – DOC 4444 ATM/PANS (Air Traffic Management, updated March, 2010) which costs up to $295.00 here (click on the link below):

http://store1.icao.int/index.php/air-traffic-management-procedures-for-air-navigation-services-pans-atm-doc-4444-english-printed.html

However, you can read a previous edition of DOC 4444 (14th Edition, updated on November 24, 2005 for instance) if you type “doc 4444 – air traffic management fourteenth edition” like here below (click on the picture):

ICAO DOC 4444 ATM - Air Traffic Management, 14th edition 2001 updated 2005

It isn’t worth reading everything as just for radiotelephony purpose, just skip to chapter 12 – page 161 until page 196.

Two other documents are important for aviation voice communications, and air traffic control:

Remember:

SARPs = Standard And Recommended Practices
PANS = Procedures for Air Navigation Services

And check updates as often as possible.

Here is a document from the FAA (U.S. Federal Aviation Administration) website that could help you about aircraft vocabulary (click on the picture below):

Man riding a pland

Thank you for your attention, and have a nice week 🙂

AIR-ENGLISH EVALUE VOTRE ANGLAIS AERO

Air-English website - Language Test for AviatorsAir-English est une société basée en Belgique et en Espagne (Barcelone) dont l’activité principale est d’évaluer le niveau d’anglais de tous les personnels navigants et non-navigants. Elle organise des sessions partout dans le monde, principalement en Belgique et en France, en Pologne et au Portugal. Les candidats pilotes peuvent passer l’examen FCL .055. Les contrôleurs peuvent tenter l’ELPAC certifiant un niveau OACI 4 minimum. Les mécaniciens avion peuvent faire valider un niveau d’anglais comme les agents de piste.

Les communications en langue anglaise sont primordiales pour les pilotes et contrôleurs. Le facteur humain est désigné comme cause unique dans presque 8 crashs aériens sur 10. Il est aussi clairement établi que la communication radiotéléphonique en anglais est majoritairement mise en cause pour les non-natifs et ferait même partie des cinq premières causes d’accidents d’après un rapport de la Flight Safety Foundation. Réussir à la qualification de radiotéléphonie FCL .055 ou à l’examen d’anglais OACI ELPAC n’est pas seulement un objectif qui permet de valider les cases XII et XIII de la licence de pilote de la DGAC. C’est aussi un progrès pour la sécurité des vols car tous les navigants sont concernés un jour ou l’autre. Aussi, on oublie souvent que toute station radio peut être sollicitée pour relayer une communication radio en cas de défaillance d’une station ou pire en cas de situation de détresse ou même d’urgence. Que fait-on si la station radio à secourir ne sait pas parler français? Il n’ont qu’à parler français me direz-vous. Après tout, le français est une des langues officielles de l’OACI. C’est sans doute injuste mais ce qui est en vigueur en France et dans de nombreux pays ne l’est pas dans les pays anglophones mais c’est un autre débat qui sera peut-être développé plus tard ici car en évolution. Des protestations ont été émises pour faire valoir la place des autres langues officielles: le français d’abord mais ce pourrait être le cas pour l’arabe, le chinois, l’espagnol et le russe.

D’après les retours d’expérience de l’examen FCL .055 proposé par Air-English, il semblerait qu’il soit un peu plus facile que l’examen proposé par la DGAC. Il ne faut pas croire toutefois que cela soit partie gagnée puisqu’il y a aussi des échecs et quelques questions ardues. Le format de cet examen est peut-être un peu plus facile en ce qui concerne l’écoute mais l’expression orale y est soigneusement évaluée même si l’anglais des procédures est un peu allégé car les pilotes VFR sont testés comme les pilotes IFR. Il n’y a donc pas de distinction IR/VFR comme cela se fait dans les centres d’examens de la DGAC, le champ d’évaluation couvre l’anglais général et aéronautique conformément à l’échelle de notation de l’OACI (ICAO English Language Proficiency Rating Scale). Les examinateurs alternent conversations et vol fictif agrémenté de situations inhabituelles.

Les aéroclubs peuvent demander à organiser des sessions privées et les examinateurs peuvent venir sur place évaluer les niveaux d’anglais des candidats ce qui fait qu’en fin de compte, même si le tarif de la session par candidat est un peu plus élevé, on peut s’y retrouver s’il fallait prévoir des frais de déplacement. Il semblerait que les retours d’expérience soient très satisfaisants. Un travail de professionnels pour des professionnels ou amateurs.

Les niveaux OACI 4, 5 et 6 peuvent être validés et Air-English ne se contente pas d’évaluer uniquement les pilotes et contrôleurs puisque des évaluations sont proposées avec certification pour les agents de piste et les mécaniciens aéronef de la Part 66 B1 vecteur & B2 système. Voir le lien ici. Ci-dessous une vidéo en anglais pour résumer, en quoi consiste l’examen ELP FCL .055(D):

PREPARATION ANGLAIS OACI – BONNE NOUVELLE!

Lexique aéronautique L'Anglais pour Voler
Lexique aéronautique L’Anglais pour Voler

 

Le livre (et CD-Rom) « L’Anglais pour Voler » est devenu une référence de l’anglais aéronautique et à juste titre: les 5000 mots et 1500 abréviations compilés sont présentés à la fois par ordre alphabétique et exprimés dans des chapitres thématiques qui peuvent se révéler un excellent outil d’entraînement pour les aviateurs dans leur quête du FCL .055 pour les personnels navigants et de l’ELPAC (English Language Proficiency for Aeronautical Communication) pour les contrôleurs de circulation aérienne.

Dominique Défossez,ingénieur en chef de la navigation aérienne, contrôleur aérien et titulaire d’une maîtrise d’anglais met régulièrement à jour son lexique et CD interactif « L’Anglais pour Voler » depuis plusieurs années déjà.

Voici une très bonne nouvelle pour ceux qui sont équipés d’Apple en iPhone et iPad qui souhaitent parfaire leur anglais OACI puisque L’Anglais pour Voler est désormais disponible dans une application que vous pouvez découvrir en cliquant à droite sur l’image de la couverture de cette 5ème édition:

 

LANGUAGE CRITICAL TO AVIATION SAFETY

The 5th ICAO Journal dates back to August 2013, and there is a chapter on Language Proficiency Requirements (LPR) in it. The Journal reviews ICAO’s LPRs and other recent initiatives developed, and reported during a technical seminar to support language proficiency in March 2013, and particularly English language testing among Member States.

All the stakeholders were gathered at the seminar. Those who implement the safety-critical language provisions as mandated by Assembly Resolution A32-16 in 1998, and embodied in Annexes 1, 6, 10 and 11, as well as Doc 4444 — PANS-ATM have their work cut out for them!

According to ICAO Convention, Annex 10, Vol.2, « If a pilot, and an air traffic controller don’t speak a common language, the default language is English. Additionally, the flight crew establishes the language to be used. »

The seminar presented an ICAO speech sample training aid. This tool provides examples of ICAO levels 3, 4 & 5. There was a discrepancy among the various ratings given to samples in a workshop. I know that the juries throughout the world have done some good work. However, candidates have already reported differences between juries within a fortnight. The ratings can vary up to almost two ICAO levels. Rating is difficult, and setting a test is difficult as well.

We know now from the journal that EUROCONTROL is developing a Level 6 examination and that EASA (European Aviation Safety Agency) might establish a validity period of 9 years for Level 6.

Another initiative is the launch of a new AELTS (Aviation English Language Test Service) website at http://www.icao.int/aelts .

The LPR seminar report is available here:

ICAO JOURNAL 2013 LPR

Further information:

FEATURES AND BENEFITS OF ICAO’S AVIATION ENGLISH LANGUAGE TEST SERVICE (AELTS)

Manual on the Implementation of ICAO Language Proficiency Requirements

Latest news: The MCQ (Multiple Choice Questions) on the aeronautical documents test might be given up in 2014. Therefore, the FCL .055 D might be deleted. The FCL .055 tests VFR and IFR only would be left unchanged ie without the 15-minute MCQ test.

Thanks to Thierry Hermas – English teacher at the French Air Force Academy (FAFA) – who passed the documents on.