CATHERINE MAUNOURY REINE DES AIRS LORS DE LA REMISE DES DIPLÔMES BIA-CAEA 2017 À CHARTRES

Diplômes du CAEA 2017 à Chartres
Lauréats du BIA et du CAEA 2017 à Chartres

C’est dans une ambiance bon enfant que s’est déroulée la remise des diplômes du BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) et du CAEA (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aéronautique) à l’aérodrome de Chartres samedi 1er juillet 2017.

La cérémonie était présidée par Jean-Jacques Wald, coordonnateur académique aéronautique et spatial qui à cette occasion, représentait la rectrice de l’Académie d’Orléans-Tours, Katia Béguin. De nombreux officiels assistaient à l’évènement: la FFA (Fédération Française Aéronautique), de l’Éducation nationale (dont le coordonnateur du BIA pour l’Indre-et-Loire, Claude Fillet) et de l’Armée de l’air qui animait plusieurs stands.

PITTS avion biplanLes CAEA ont commencé à être remis un par un devant plusieurs centaines de personnes dont beaucoup de jeunes passionnés d’aviation.

Les diplômes BIA étaient bien plus nombreux et nécessitaient une organisation qui prenait place dans les hangars avion.

À titre de comparaison, il n’y avait que quatorze diplômes du CAEA pour quelques centaines de diplômes BIA

L’Armée de l’air a ensuite offert un livre de bandes-dessinées «Buck Dany» à tous ceux qui ont obtenu mention très bien au BIA.

Catherine MAUNOURY sur son EXTRA 330

 

Ce n’était pas le plus beau premier juillet qui soit, de mémoire d’aviateur, comme en témoigne le parapluie sur la première photo. Malgré la météo, les sourires étaient sur toutes les lèvres et le show pouvait débuter avec notamment un superbe Pitts au moteur surpuissant capable de suspendre l’appareil sur la tranche, oscillant dans toutes les positions et n’importe où dans le ciel.

Puis vint le tour tant attendu de la reine du ciel, Catherine Maunoury, qui enchanta les jeunes et anciens avec un numéro sur mesure, le plafond étant trop bas, le spectacle habituellement prévu était écarté car trop dangereux. Les spécialistes estimaient la base des nuages à moins de 1000 pieds (300 mètres).

Il est de rares pilotes dans le monde qui, lorsqu’ils quittent la piste, communient totalement avec leur machine. C’est un miracle de les voir évoluer dans les airs. Ces instants ont quelque chose de magique. Peu importe la grisaille, dès que ces virtuoses du ciel décollent, pour les petits comme pour les grands, c’est comme si le Soleil se levait, et même par temps maussade. Catherine fait partie de ces acrobates, ces chevaliers du ciel, comme en témoigne ce superbe reportage:

Bref, retour à Chartres en ce premier samedi de juillet 2017: Catherine s’élance sur son Extra 330 bleu aux parures oranges, pour des manœuvres réduites en hauteur et enchaîne immédiatement des chandelles, virages serrés, retournements, renversements, tonneaux, à facettes, le tout avec une précision et une vivacité qui provoque de nombreux applaudissements des spectateurs conquis.

S’ils n’avaient pas su qu’il s’agissait de la triple championne du monde, Ambassadrice du Musée de l’Air et l’Espace du Bourget et présidente de l’Aéro-Club de France, les amateurs auraient juré qu’il s’agissait de Kirby Chambliss aux commandes, l’Américain qui vient de remporter la dernière compétition du fameux Red Bull Air Race à Budapest. La performance de la célèbre Française est si physique et précise que peu d’hommes au monde peuvent rivaliser avec la virtuose de l’air.

Elle a ensuite eu la gentillesse lors du vin d’honneur, de poser avec Daniel Deneken (instructeur pilote qui œuvre pour le BIA dans la région Centre-Val-de-Loire et pour la conservation des avions anciens pour Canopée, à Chateaudun). À cette occasion, le livre Une autre histoire de l’aviation de Toni Giacoia était présenté au public au stand de la FFA qui lui a gentiment aménagé une place. Ce livre intéresse le BIA puisque des principes du vol y sont évoqués ainsi que l’histoire de l’aviation qui est un des cinq modules de cette formation diplômante. L’histoire de l’as Maxime Lenoir, pionnier de l’aviation et du looping, héros tourangeau de la bataille de Verdun, est abordée dans la seconde partie du livre. Le CAEA quant à lui, nécessite plus de travail car il est d’une valence Bac +2 et il est nécessaire pour enseigner et encadrer des classes de BIA.

Catherine Maunoury, Daniel Deneken et le livre Une autre histoire de l'aviation
                           Catherine Maunoury, Daniel Deneken et le livre Une autre histoire de l’aviation

Les échanges furent nombreux et tous sont d’accord pour dire qu’entre l’Éducation nationale, la FFA et l’Armée de l’air, le BIA représente une chance de partager ses passions dans des accords gagnant-gagnant. Merci beaucoup à Claude Fillet, professeur au Lycée Choiseul de Tours et coordonnateur du CIRAS (Comité d’Initiation et de Recherche Aéronautique et Spatiale) pour avoir partagé ses magnifiques photos.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

RÉSULTATS du BIA-CAEA Centre Val-de-Loire

Diplome CAEA Certificat d'Aptitude à l'Enseignement Aeronautique
Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aeronautique

Les résultats 2017 du BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) de l’académie d’Orléans-Tours ont été publiés le 12 juin (sous réserve de modifications):

SESSION 2017 du BIA

Les résultats du CAEA (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aéronautique) sont arrivés aujourd’hui:

SESSION 2017 du CAEA 

Félicitations aux admis!

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

BREVET D’INITIATION AÉRONAUTIQUE – Le site qu’il ne faut pas louper

Cela faisait déjà un bon moment que je souhaitais poster un article pour faire les louanges du site http://blog.ac-versailles.fr/brevetinitiationaeronautique/ car s’il y en a un qui abonde dans l’esprit du BIA et du CAEA (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aéronautique), c’est bien celui-ci:

Blog Académie de Versailles BIA de Laurent Leroy
Aperçu du site de Laurent Leroy, professeur de l’académie de Versailles pour le BIA

De prime abord, c’est un blog comme un autre mais ceux qui sont de près ou de loin dans l’aviation, et surtout dans le BIA et le CAEA, ont tout intérêt à s’abonner ici: http://blog.ac-versailles.fr/brevetinitiationaeronautique/index.php/feed/atom  En effet, le blog est actualisé presque chaque jour et il rassemble des informations très intéressantes touchant tous les secteurs de l’aéronautique et de l’espace.

Le Bourget, SIAE 2009, Avion Dakota, Fusée Ariane
Le Bourget 2009 – Photo: Toni Giacoia

Dans la marge sur la gauche de la page d’accueil, sous le titre « CATEGORIES », vous trouverez une mine de sites tous aussi utiles les uns que les autres qui vous feront décoller dans le vaste monde de l’aéronautique. Vous y trouverez bien sûr des informations sur le BIA mais aussi des établissements, des institutions, des MOOC, des chaînes vidéo étonnantes avec des liens comme, par exemple, une réponse à la question « combien pèse un nuage ». On y trouve une catégorie très utile: FORMATIONS ET MÉTIERS DE L’AÉRIEN et d’autant plus utile qu’un flux RSS est proposé pour pouvoir s’y abonner, c’est le cas pour toutes les catégories proposées, vous pouvez sélectionner le type d’abonnement que vous souhaitez. C’est un site très riche et passionnant. Dans une même page, les fusées peuvent croiser les avions, les ULM, planeurs, drones et cerfs-volants. L’auteur de ce blog, Laurent Leroy, évoque aussi les magazines, livres et la documentation pratique ou officielle qui traitent de l’aéronautique et de l’espace. Virtuellement, en cliquant sur son site, c’est un peu comme si vous entriez à la fois au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget mais aussi dans un aéroclub de province en faisant un détour par la Cité de l’Espace de Toulouse, sans oublier les richesses partagées provenant de la FAA, la DGAC, Météo France, l’AESA, la NASA et l’OACI et bien d’autres archives. Autre page appréciable, le site met à disposition des visiteurs une collection de liens tous très utiles:

http://blog.ac-versailles.fr/brevetinitiationaeronautique/index.php/category/Sites-web-a%C3%A9ro

Laurent Leroy a écrit plusieurs centaines d’articles sur son blog depuis janvier 2013. On peut se demander comment il fait pour glaner autant de pépites de l’actualité aéronautique mais de son propre aveu, il souhaiterait en faire plus et il reconnaît volontiers que le temps lui manque pour aborder plus de sujets. Cet enseignant d’Education Physique et Sportive est attiré depuis toujours par le vol. Au point qu’il décroche son brevet de pilote d’ULM. Il va ensuite rencontrer dans la communauté des pilotes d’Ultra-Légers Motorisés un autre enseignant, Pascal Bret, qui lui présente l’intérêt du BIA pour les jeunes. Il décide alors d’encadrer ces activités aéronautiques en passant l’examen et obtient le CAEA. En 2011, il fait le constat d’un manque de supports pour enseigner les modules du BIA et a l’idée d’utiliser les  TICE. Visiblement passionné par ce qu’il fait, il poste depuis des articles à un rythme régulier et assez soutenu vu la qualité des contenus qui demandent forcément beaucoup de préparation et de recherche. Il capte des informations d’intérêt indéniable et les partages. Concrètement aujourd’hui, n’importe quel enseignant CAEA peut faire cours grâce à son site si la salle est reliée à internet. N’importe quel candidat BIA-CAEA peut préparer son examen en puisant dans ses pages. Utile aussi, un moteur de recherche en haut à gauche vous donne tous les articles répondant à une demande. C’est grâce à la bonne volonté de gens comme Laurent Leroy que des générations d’aviateurs naissent lesquels peuvent revenir sur son site pour s’informer car les amateurs et professionnels de l’aéronautique peuvent trouver satisfaction dans ses articles qui réunissent des informations technologiques, commerciales, historiques, sportives, scientifiques et culturelles de l’aéronautique et de l’espace. Vraiment, allez jeter un oeil. Vous ne serez pas déçu mais surveillez tout de même la montre car vous risquez bien de ne pas décrocher:

http://blog.ac-versailles.fr/brevetinitiationaeronautique/

Enfin, en plus de ce travail, Laurent Leroy doit gérer au lycée l’association mise en place pour la construction du premier aéronef avec ses apprenants. Il souligne que cette réalisation n’aurait pu s’accomplir sans la complicité dans cette entreprise avec son collègue Jean-Louis Millan, instructeur de vol à voile. Ils ont le projet d’aller au prochain salon du Bourget pour présenter leur avion mais cherchent encore de nouvelles subventions. Laurent Leroy rappelle que sans ces soutiens précieux venus de messieurs Bret et Millan, ils n’en seraient pas là aujourd’hui, avec une telle activité aéronautique. Bravo et bonne chance pour ces beaux projets.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

UNE AUTRE HISTOIRE DE L’AVIATION – Le Livre Vient de Paraître

UNE AUTRE HISTOIRE DE L'AVIATION, le livre

Le MEILLEUR AS de la BATAILLE DE VERDUN fut OUBLIÉ pendant UN SIÈCLE !

Il s’appelait Maxime Lenoir. Les combattants allemands le connaissaient comme le loup blanc. Ses exploits furent cités dans la presse française et étrangère. Il était l’aviateur tourangeau le plus célèbre en 1916.

Vous pouvez taper « Maxime Lenoir », ou « une autre histoire de l’aviation » dans la recherche sur Amazon.

Le livre en résumé:

Régulièrement, on nous sert une histoire de l’aviation différente d’un pays à l’autre, qu’on soit en France, au Japon, en Allemagne, en Angleterre ou aux États-Unis.

  • Connaît-on vraiment l’œuvre de Clément Ader?
  • Pourquoi maintient-on que les frères Wright ont volé les premiers, et ont même tout inventé de l’aviation (pourquoi pas, tant qu’on y est!) alors que Gustave Whitehead aurait volé bien avant eux?
  • Pourquoi la première montgolfière fut un événement aussi important que l’alunissage d’Apollo 11?
  • Quel est ce génie qui faisait voler des drones électriques (oui, oui, vous avez bien lu!) en Indre-et-Loire au XIXe siècle?
  • Pourquoi Léonard de Vinci aurait-il été ravi d’assister à un spectacle en mai 1914 près d’Amboise, lieu de sa dernière résidence?
  • Pourquoi Maxime Lenoir, le meilleur pilote de chasse de la bataille de Verdun est-il resté si peu connu pendant un siècle?

Ces questions et bien d’autres vont être abordées dans une autre vision de l’histoire de l’aéronautique. Des toutes premières tentatives relatées dans le monde, aux ballons à air chaud à l’aube de la Révolution française, jusqu’à ces merveilleux fous volants dans leurs drôles de machines. Il s’agit de retracer ce qui a fait que l’homme vole depuis l’antiquité jusqu’à 1916. La seconde partie est consacrée à l’as Maxime Lenoir et l’importance de la guerre aérienne lors de la Première Guerre mondiale, au dessus des tranchées dans le ciel de Verdun.

Cet ouvrage s’adresse à un large public: aux curieux, aux passionnés, aux chercheurs et aux étudiants du BIA (Brevet d’Initiation Aéronautique) et CAEA (Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Aéronautique) pour lesquels un module du cursus est consacré à l’histoire de l’aviation et de l’espace. De nombreuses images, vieilles photos et cartes postales anciennes illustrent cet ouvrage pour témoigner de cette fabuleuse épopée, cette aventure humaine qui finira au bout d’un long périple par conquérir l’air et même par guerroyer dans le ciel.

Il est conseillé d’attendre pour la version e-book. Une nouvelle version sera proposée. Le livre broché est par contre très réussi. Il est disponible sur Amazon: http://amzn.eu/hNVuTjH
Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

FLIGHT LEVEL SEPARATION AND MAGNETIC TRACK

Here are two very useful videos about the semi-circular rule. The first one is in English, the second one in French:

Pour la seconde vidéo, on peut ajouter que si les niveaux de vol 55, 75 et 85 (pour les routes magnétiques vers l’est) sont valables en VFR (régime de vol à vue), on devra emrunter en vol IFR (vol aux instruments) les niveaux de vol 50, 70, 80 et 90 par exemple. C’est à dire qu’en IFR on n’utilise pas les niveaux de vol se terminant par 5 mais par 0 et cela est valable pour les routes magnétiques allant vers l’ouest (FL 80, FL 90, etc). La règle semi-circulaire est utile aussi pour le module NRS (Navigation, Réglementation et Sécurité des vols) au BIA-CAEA. D’autres informations très intéressantes sont disponibles sur ces chaines Youtube:

ERA FLUG

CHEZ GLIGLI

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail