FLIGHT RADIOTELEPHONY VARIANTS

GREAT VIDEO – Watch for pleasure, first. Listen carefully to the figures and phrases uttered and compare with the various texts that are enforced in the world, and in Europe. In such an extreme situation, you may understand that the procedures are turned into a faster phraseology. So, why not adopt it in GAT (General Air Traffic), after all? 😉

SUPERBE VIDÉO: Regardez d’abord pour le plaisir. Écoutez attentivement les chiffres et expressions et comparez les avec les textes en vigueur dans le monde et en Europe. Dans une situation aussi extrême, on peut comprendre que les procédures se fassent plus rapidement dans la phraséologie. Alors pourquoi ne pas l’adopter dans la CAG (Circulation Aérienne Générale), après tout? 😉

Qualification Pilote FCL .055 Anglais OACI en France – Ce qu’il Faut Savoir

(Dernière mise à jour – 10 mai 2016)

Important: le FCL 1.028 et FCL 1.200 seront remplacés respectivement par les FCL .055 et FCL .055 D à compter du 9 avril 2013.

Depuis le 5 mars 2011, tout pilote désireux de quitter l’espace aérien français doit avoir validé les deux cases FCL 1.028 et FCL 1.200 (Cases XII et XIII) sur sa licence (FCL pour Flight Crew Licensing). Cependant ces exigences peuvent aller plus loin (lire les liens de la DGAC ci-dessous)

Certain pilotes étaient détenteurs de la QRI (Qualification de Radiotéléphonie Internationale) et ont bénéficié de la « loi du grand-père ». D’autres ont passé une FCL 1.200 (FCL .055D) qui leur a permis d’incrémenter le niveau requis pour le FCL 1.028 (FCL .055 IR ou VFR).

Désormais la qualification de radiotéléphonie en langue anglaise (QRI ou FCL 1.200 en VFR ou IFR) ne suffit plus. Il faut justifier au minimum du niveau 4 OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale ou ICAO en anglais) à l’examen FCL .055 qui est une qualification différente (en langue anglaise principalement) du FCL .055D de la DGAC (qui est un examen de RTF – radiotéléphonie).

Il faut d’abord présenter le FCL .055D pour la DGAC (pas obligatoire pour d’autres organismes examinateurs) puis ensuite à échéance de votre compétence linguistique (sauf pour ceux qui ont obtenu le niveau 6),  l’examen FCL .055 ordinaire (sans QCM de compréhension de documents issus de l’aéronautique). Pour l’instant, les formats de ces deux examens se ressemblent si ce n’est que l’épreuve écrite fait partie du FCL .055D mais pas du FCL .055.

Avoir une bonne moyenne ne suffit pas: c’est la note la plus basse des sept compétences évaluées qui est retenue. Autrement dit, il faut être au mieux bon en tout et au pire mauvais dans aucune des compétences suivantes:

  • Compréhension orale
  • Prononciation
  • Débit, aisance à l’oral
  • Structures, constructions grammaticales à l’oral
  • Vocabulaire, Champs lexical à l’oral
  • Interaction
  • Compréhension écrite (QCM, uniquement pour le FCL 1.200)

On peut trouver de nombreuses informations sur des forums mais il y a un risque d’interprétation voire d’erreur et il vaut mieux prendre les informations à jour et à la source, c’est à dire sur ces liens de la DGAC (certains devraient de nouveau être mis à jour):

  1. Le contrôle de compétence linguistique du FCL .055

  2. Les modalités du contrôle de compétence linguistique

  3. L’examen FCL 1.200

Vous pouvez télécharger les publications suivantes (en partie bilingues) concernant la radiotéléphonie:

Il est important également d’acquérir le document ICAO PANS-RAC DOC 4444 ainsi que le manuel de radiotéléphonie (Manual of RadiotelephonyDoc 9432). Il est possible de trouver ces documents sur Internet mais attention, il s’agit de versions légèrement périmées et il ne faudrait pas non plus oublier que l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA, en anglais EASA qui signifie European Aviation Safety Agency) réglemente de plus en plus notre espace aérien.