AIR-ENGLISH EVALUE VOTRE ANGLAIS AERO

Air-English website - Language Test for AviatorsAir-English est une société basée en Belgique et en Espagne (Barcelone) dont l’activité principale est d’évaluer le niveau d’anglais de tous les personnels navigants et non-navigants. Elle organise des sessions partout dans le monde, principalement en Belgique et en France, en Pologne et au Portugal. Les candidats pilotes peuvent passer l’examen FCL .055. Les contrôleurs peuvent tenter l’ELPAC certifiant un niveau OACI 4 minimum. Les mécaniciens avion peuvent faire valider un niveau d’anglais comme les agents de piste.

Les communications en langue anglaise sont primordiales pour les pilotes et contrôleurs. Le facteur humain est désigné comme cause unique dans presque 8 crashs aériens sur 10. Il est aussi clairement établi que la communication radiotéléphonique en anglais est majoritairement mise en cause pour les non-natifs et ferait même partie des cinq premières causes d’accidents d’après un rapport de la Flight Safety Foundation. Réussir à la qualification de radiotéléphonie FCL .055 ou à l’examen d’anglais OACI ELPAC n’est pas seulement un objectif qui permet de valider les cases XII et XIII de la licence de pilote de la DGAC. C’est aussi un progrès pour la sécurité des vols car tous les navigants sont concernés un jour ou l’autre. Aussi, on oublie souvent que toute station radio peut être sollicitée pour relayer une communication radio en cas de défaillance d’une station ou pire en cas de situation de détresse ou même d’urgence. Que fait-on si la station radio à secourir ne sait pas parler français? Il n’ont qu’à parler français me direz-vous. Après tout, le français est une des langues officielles de l’OACI. C’est sans doute injuste mais ce qui est en vigueur en France et dans de nombreux pays ne l’est pas dans les pays anglophones mais c’est un autre débat qui sera peut-être développé plus tard ici car en évolution. Des protestations ont été émises pour faire valoir la place des autres langues officielles: le français d’abord mais ce pourrait être le cas pour l’arabe, le chinois, l’espagnol et le russe.

D’après les retours d’expérience de l’examen FCL .055 proposé par Air-English, il semblerait qu’il soit un peu plus facile que l’examen proposé par la DGAC. Il ne faut pas croire toutefois que cela soit partie gagnée puisqu’il y a aussi des échecs et quelques questions ardues. Le format de cet examen est peut-être un peu plus facile en ce qui concerne l’écoute mais l’expression orale y est soigneusement évaluée même si l’anglais des procédures est un peu allégé car les pilotes VFR sont testés comme les pilotes IFR. Il n’y a donc pas de distinction IR/VFR comme cela se fait dans les centres d’examens de la DGAC, le champ d’évaluation couvre l’anglais général et aéronautique conformément à l’échelle de notation de l’OACI (ICAO English Language Proficiency Rating Scale). Les examinateurs alternent conversations et vol fictif agrémenté de situations inhabituelles.

Les aéroclubs peuvent demander à organiser des sessions privées et les examinateurs peuvent venir sur place évaluer les niveaux d’anglais des candidats ce qui fait qu’en fin de compte, même si le tarif de la session par candidat est un peu plus élevé, on peut s’y retrouver s’il fallait prévoir des frais de déplacement. Il semblerait que les retours d’expérience soient très satisfaisants. Un travail de professionnels pour des professionnels ou amateurs.

Les niveaux OACI 4, 5 et 6 peuvent être validés et Air-English ne se contente pas d’évaluer uniquement les pilotes et contrôleurs puisque des évaluations sont proposées avec certification pour les agents de piste et les mécaniciens aéronef de la Part 66 B1 vecteur & B2 système. Voir le lien ici. Ci-dessous une vidéo en anglais pour résumer, en quoi consiste l’examen ELP FCL .055(D):

TOP 10 DANGEROUS AIRFIELDS

Here are the ten most dangerous airports in the world (some of them closed down, or they were upgraded):

  1. Lukla airport, or Tenzing-Hillary Airport (IATA: LUA, ICAO: VNLK) in Nepal. Located at 2,860 meters above sea level. Its 460-meter long runway has a slope at a 12 percent incline, facing a steep, sloping Himalayan valley is probably the most dangerous airfields in the world. A few photos of Lukla, and videos were posted on the blog “PASSION POUR L’AVIATION” about three, and two years ago ===> Lukla au Népal : 2860m d’altitude & a Dornier Do 228 landing at Lukla airport: Lukla au Népal : atterrissage long d’un Do228 de Sita Air
  2. Juancho E. Yrausquin Airport (IATA: SAB, ICAO: TNCS) on the island of Saba, in the Netherlands Antilles is located on a small plateau above the Caribbean Sea. Its runway is very short – 400 meters long.
  3. Saint Barths airport (link to AIP approach map) or Gustaf III Airport (IATA: SBH, ICAO: TFFJ) is located on the Caribbean island of Saint Barthélemy, France.
  4. Toncontin International Airport (IATA: TGU, ICAO: MHTG) or Teniente Coronel Hernan Acosta Mejia Airport – at one thousand metres altitude – is located in a hollow on the outskirts of Tegucigalpa, Honduras. Its 2,021-meter long runway – even though it was extended in 2009 as it was 1,863 metres long only – is one of the shortest ones among the international airports. A very dangerous hillside at the end of the runway was removed in 2009 too. This airport was ranked second in this top 10 before.
  5. Courchevel Airport (IATA: CVF – ICAO: LFLJ) is an airfield that serves Courchevel, a ski resort in the French Alps. Its 525-metre long runway has a slope at an 18.5 percent incline. There is no ILS, and no go-around procedure. Courchevel is a difficult approach as ski runs are in the vicinity of its upslope runway. Moreover, the airport’s elevation is at 2,008 metres (6,588 ft).
  6. Gibraltar International Airport or North Front Airport (IATA: GIB, ICAO: LXGB) is located in the British overseas territory of Gibraltar, and belongs to the UK Ministry of Defence though it is a civilian airport too. There are around 3,000 aircraft movements per year. The main road intersects the airport runway, and the road traffic is stopped whenever an airplane takes off, or lands.
  7. Hong Kong Kai Tak International Airport (IATA: HKG, ICAO: VHHH) was an international airport until 1998. It was shut down, and then replaced by the new Hong Kong International Airport at Chek Lap Kok, 30 km to the west. There are mountains, and skyscrapers to the north of Kai Tak Airport, and its runway faces the ocean. Landing on this runway is particularly difficult.
  8. Los Roques Airport, or Aeropuerto Los Roques, in Spanish (IATA: LRV, ICAO: SVRS). It is a domestic airport with a one-kilometre long runway on the El Gran Roque island, Venezuela.
  9. Saint Maarten International Airport (IATA: SXM, ICAO: TNCM) (also known as Princess Juliana International Airport) is located on the Dutch part of the island of Saint Martin. Viral videos, and pictures are regularly posted on the Web as the runway threshold is only a few meters from the beach, and tourists can feel the turbulence, and even the blast of heavy aircraft when they land, or take off.
  10. Madeira Airport (IATA: FNC, ICAO: LPMA), or Funchal Airport (as Funchal is the name of the nearest cathedral), is an international airport in Santa Catarina, Santa Cruz, Madeira, Portugal. Its two runways are a bit short, and surrounded by the Atlantic Ocean, and mountains.

Watch the video:

United Airlines Boeing 757 – SAFETY Video and Script

 

Watch, listen, and read:

 

AMAZING WING-SUIT FLYING VIDEO

Jeb Corliss wing-suit demo from Jeb Corliss on Vimeo.

My favorite wing-suit flights up to this point :)

Special thanks to Penelope Beveridge, a famous professional photographer who shared this video. Some artistic masterpieces of hers are displayed here >>>>>, and here is her blog >>>>> which gathers her work plus some other photographers’ images. Go and click on these links, they are all worth visiting! Thank you very much indeed. :-)