AIR-ENGLISH EVALUE VOTRE ANGLAIS AERO

Air-English website - Language Test for AviatorsAir-English est une société basée en Belgique et en Espagne (Barcelone) dont l’activité principale est d’évaluer le niveau d’anglais de tous les personnels navigants et non-navigants. Elle organise des sessions partout dans le monde, principalement en Belgique et en France, en Pologne et au Portugal. Les candidats pilotes peuvent passer l’examen FCL .055. Les contrôleurs peuvent tenter l’ELPAC certifiant un niveau OACI 4 minimum. Les mécaniciens avion peuvent faire valider un niveau d’anglais comme les agents de piste.

Les communications en langue anglaise sont primordiales pour les pilotes et contrôleurs. Le facteur humain est désigné comme cause unique dans presque 8 crashs aériens sur 10. Il est aussi clairement établi que la communication radiotéléphonique en anglais est majoritairement mise en cause pour les non-natifs et ferait même partie des cinq premières causes d’accidents d’après un rapport de la Flight Safety Foundation. Réussir à la qualification de radiotéléphonie FCL .055 ou à l’examen d’anglais OACI ELPAC n’est pas seulement un objectif qui permet de valider les cases XII et XIII de la licence de pilote de la DGAC. C’est aussi un progrès pour la sécurité des vols car tous les navigants sont concernés un jour ou l’autre. Aussi, on oublie souvent que toute station radio peut être sollicitée pour relayer une communication radio en cas de défaillance d’une station ou pire en cas de situation de détresse ou même d’urgence. Que fait-on si la station radio à secourir ne sait pas parler français? Il n’ont qu’à parler français me direz-vous. Après tout, le français est une des langues officielles de l’OACI. C’est sans doute injuste mais ce qui est en vigueur en France et dans de nombreux pays ne l’est pas dans les pays anglophones mais c’est un autre débat qui sera peut-être développé plus tard ici car en évolution. Des protestations ont été émises pour faire valoir la place des autres langues officielles: le français d’abord mais ce pourrait être le cas pour l’arabe, le chinois, l’espagnol et le russe.

D’après les retours d’expérience de l’examen FCL .055 proposé par Air-English, il semblerait qu’il soit un peu plus facile que l’examen proposé par la DGAC. Il ne faut pas croire toutefois que cela soit partie gagnée puisqu’il y a aussi des échecs et quelques questions ardues. Le format de cet examen est peut-être un peu plus facile en ce qui concerne l’écoute mais l’expression orale y est soigneusement évaluée même si l’anglais des procédures est un peu allégé car les pilotes VFR sont testés comme les pilotes IFR. Il n’y a donc pas de distinction IR/VFR comme cela se fait dans les centres d’examens de la DGAC, le champ d’évaluation couvre l’anglais général et aéronautique conformément à l’échelle de notation de l’OACI (ICAO English Language Proficiency Rating Scale). Les examinateurs alternent conversations et vol fictif agrémenté de situations inhabituelles.

Les aéroclubs peuvent demander à organiser des sessions privées et les examinateurs peuvent venir sur place évaluer les niveaux d’anglais des candidats ce qui fait qu’en fin de compte, même si le tarif de la session par candidat est un peu plus élevé, on peut s’y retrouver s’il fallait prévoir des frais de déplacement. Il semblerait que les retours d’expérience soient très satisfaisants. Un travail de professionnels pour des professionnels ou amateurs.

Les niveaux OACI 4, 5 et 6 peuvent être validés et Air-English ne se contente pas d’évaluer uniquement les pilotes et contrôleurs puisque des évaluations sont proposées avec certification pour les agents de piste et les mécaniciens aéronef de la Part 66 B1 vecteur & B2 système. Voir le lien ici. Ci-dessous une vidéo en anglais pour résumer, en quoi consiste l’examen ELP FCL .055(D):

TOURS AIRSHOW 2015

Red Arrows and Patrouille de France here below

Tours French Air Force Base celebrated its centenary this year on Sunday, the 7th of June as the air base was born in late 1915, fielded with the aviation school on Caudron G3. MF33 Flight (1/33 Belfort) was born in Tours in October 1914 but there is no evidence that it was stationed at Parçay-Meslay airfield.

The airshow gathered lots of aviation professionals as well as recreational aviation booths. About 56,000 people attended the event – a bit more than expected. The Belgian F-16 solo display, the Moroccan Marche Verte, the Red Arrows, the Patrouille de France, then the Rafale were the highlights of the beautiful day. The Swiss Army Super Puma helicopter performed an outstanding display, and a P-51 D Mustang and a Spitfire delighted WW2 fighter aircraft enthusiasts. Other flypasts performed by two Dassault Flamant MD.311, de Havilland Vampire and Mosquito made the attendees dream.

The visitors could also admire numerous aircraft in the static display area: RSAF and Luftwaffe Eurofighter Typhoons, a curious Piaggio 149 as its roundel comes from the UPDAF – Uganda Peoples Defense Air Force, a Caudron C.800 glider which looked like the C.25S that were used in the movie “Don’t look now… We’re being shot at!” (La grande vadrouille) flown by famous French actors Bourvil and Louis de Funès. A nice RSAF (Republic of Singapore Air Force) Aermacchi M-346, a Dewoitine 501 which used to be stationed at Tours air base, a few WW2 Piper Cub, Dassault Mirage 2000-D, Mirage 2000-5, Rafale, and last but not least 2 A-10 Warthogs, and many more aircraft.

With the nice weather, cool northbound winds, and the smooth organisation, the event turned out to be a great success.

GREETINGS from C-5 AIRCRAFT, SHAKESPEARE, AND… CHUCK NORRIS

Hi there!

Dear readers, it’s high time I sent season’s greetings, and a happy new year to you through this video:

In this amusing video, a voice-over quotes Hamlet, act 1, scene 1:

Some say that ever ‘gainst that season comes
Wherein our Saviour’s birth is celebrated,
The bird of dawning singeth all night long;
And then, they say, no spirit can walk abroad,
The nights are wholesome, then no planets strike;
No fairy takes, nor witch hath power to charm,
So hallowed and so gracious is the time.

Then, the voice-over adds:

So, I brought you that… Merry, merry Christmas, and happy new year to you all.

The voice-over quotes Marcellus’s cue from the original version of Hamlet:

It faded on the crowing of the cock.
Some say that ever ‘gainst that season comes
Wherein our Saviour’s birth is celebrated,
The bird of dawning singeth all night long.
And then, they say, no spirit dare stir abroad.
The nights are wholesome. Then no planets strike,
No fairy takes, nor witch hath power to charm,
So hallowed and so gracious is that time.

…, which roughly means:

It faded away when the rooster crowed. Some people say that just before Christmas the rooster crows all night long, so that no ghost dares to go wandering, and the night is safe. The planets have no sway over us, fairies’ spells do not work, and witches cannot bewitch us. That is how holy that night is.

Here below a translation from François Maguin’s bilingual book in both old English, and French:

Il a disparu au chant du coq.
On dit que toujours, lorsque vient la saison
Où l’on célèbre la naissance de Notre Sauveur,
L’oiseau de l’aube chante toute la nuit.
Alors, dit-on, nul esprit ne se risque à sortir,
Les nuits s’en trouvent pures, nulle planète ne frappe,
Pas de fée ni de sorcière qui puisse jeter un sort,
Tant la grâce vient sanctifier ce temps.

Video from Valentin Bajkov © Delov Digital, www.delovdigital.hu

SUPERB French Navy RAFALE Video


Make your life a dream,
and this dream a reality.

Fais de ta vie un rêve
et de ce rêve, une réalité.

(Antoine de Saint Exupéry)