WING LIFT THEORY SHAKEN – LA THÉORIE DE LA PORTANCE DE L’AILE ÉBRANLÉE

I had already written about that in my book UNE AUTRE HISTOIRE DE L’AVIATION, on pages 12; 13; 71; and others – Bernoulli’s principle does not explain everything. We know that aircraft fly. Strange as it may seem, Bernoulli’s principle has often been taught for decades as the explanation of the phenomenon.

Je l’avais déjà évoqué dans mon livre « Une autre histoire de l’aviation » aux pages 12, 13, 71, et d’autres: Le théorème de Bernoulli n’explique pas tout. Nous savons que les avions volent. Depuis des décennies, aussi bizarre que cela puisse paraître, on enseigne souvent le théorème de Bernoulli comme l’explication principale au phénomène.

This explanation would make sense if the air particles split at the leading edge of the wing and come together at the trailing edge. However, Cambridge researchers had debunked this flying myth in 2012, and have recently confirmed that Bernoulli’s principle cannot explain everything in wing lift. As you can see on the video above, the upper wing air stream travels much faster than the lower wing one. Last but not least, these air streams do not come together at the trailing edge since the upper wing air stream reaches the trailing edge well before the lower wing airflow. Isn’t this amazing?

Cette explication tiendrait si les particules d’air se séparaient au bord d’attaque de l’aile et se rejoignaient au bord de fuite. Cependant, des chercheurs de Cambridge avaient démonté ce mythe du vol en 2012 et viennent de confirmer que le principe de de Bernoulli ne peut pas tout expliquer dans la portance de l’aile. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessus, le flux d’air en extrados voyage beaucoup plus vite que celui d’intrados. Enfin et surtout, ces flux d’air ne se rejoignent pas au bord de fuite puisque le flux d’air d’extrados atteint le bord de fuite bien avant le flux d’intrados. Étonnant, n’est-ce pas?

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

LONDON AIRPORTS

Have you ever wondered how many Londonian airports have been built since the 1900s? Here is one of the best videos I have seen about this topic. It is one of a series produced by the comedian Jay Foreman. Thanks to this great source of information, you can have the answer as well as some fun.

Another interesting video tells us the train options to connect the six London airports to the City of London:

As you can see, it may cost an arm and a leg to travel to London. However, London airport system is the busiest one in the world. It demands a lot of concentration from its air traffic controllers as shown in this previous post: http://airforces.fr/2016/06/25/london-air-traffic-well-explained/

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

FLIGHT RADIOTELEPHONY VARIANTS

GREAT VIDEO – Watch for pleasure, first. Listen carefully to the figures and phrases uttered and compare with the various texts that are enforced in the world, and in Europe. In such an extreme situation, you may understand that the procedures are turned into a faster phraseology. So, why not adopt it in GAT (General Air Traffic), after all? 😉

SUPERBE VIDÉO: Regardez d’abord pour le plaisir. Écoutez attentivement les chiffres et expressions et comparez les avec les textes en vigueur dans le monde et en Europe. Dans une situation aussi extrême, on peut comprendre que les procédures se fassent plus rapidement dans la phraséologie. Alors pourquoi ne pas l’adopter dans la CAG (Circulation Aérienne Générale), après tout? 😉

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

LONDON AIR TRAFFIC WELL EXPLAINED

Here is a remarkable video for training purpose. It is not easy to understand how air traffic is managed at Heathrow airport but this video helps a lot to make out the stakes:
Voici une vidéo remarquable à but pédagogique. Il n’est pas facile de comprendre comment la circulation aérienne est gérée à l’aéroport de Heathrow mais cette vidéo est d’une grande aide pour comprendre les enjeux:

Note that there are four stacks in the vicinity of London. The word « stack » means « holding pattern » here. However, stack can mean another thing in aeronautical and general English. For instance:

Notez qu’il y a quatre « stacks » aux environs de Londres. Le mot « stack » signifie ici « circuit d’attente ». Cependant, stack peut vouloir dire autre chose en anglais aéronautique et général. Par exemple:

  • Stack of folders = Pile de dossiers
  • Smokestack = Cheminée d’usine
  • Hay stack = Botte de foin, meule de foin
  • Radio stack = Equipement radio à bord de l’avion (radio com, radio nav, transponder)
  • Wood stack = Tas de bois
  • Stack up / Stack down = Espacement décalé vers le haut ou vers le bas entre des avions de chasse ou d’acrobaties aérienne
  • Vent stack = Colonne de ventilation
  • To stack = Empiler, entasser
  • Stack = Circuit d’attente dans l’espace aérien londonien pour les avions à destination d’Heathrow

Note that easterly operations match westerly winds, and westerly operations match easterly winds.

Notez que les opérations d’est correspondent aux vents d’ouest, et que les opérations d’ouest correspondent aux vents d’est.

 

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

FLIGHT LEVEL SEPARATION AND MAGNETIC TRACK

Here are two very useful videos about the semi-circular rule. The first one is in English, the second one in French:

Pour la seconde vidéo, on peut ajouter que si les niveaux de vol 55, 75 et 85 (pour les routes magnétiques vers l’est) sont valables en VFR (régime de vol à vue), on devra emrunter en vol IFR (vol aux instruments) les niveaux de vol 50, 70, 80 et 90 par exemple. C’est à dire qu’en IFR on n’utilise pas les niveaux de vol se terminant par 5 mais par 0 et cela est valable pour les routes magnétiques allant vers l’ouest (FL 80, FL 90, etc). La règle semi-circulaire est utile aussi pour le module NRS (Navigation, Réglementation et Sécurité des vols) au BIA-CAEA. D’autres informations très intéressantes sont disponibles sur ces chaines Youtube:

ERA FLUG

CHEZ GLIGLI

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail